La face de la terre

Forum consacré à la géographie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "grande échelle" et "petite échelle"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sisyphe
Co-modérateur


Nombre de messages : 1281
Localisation : Morteau la prémontagnarde, Lyon la très urbaine, Montbéliard l'industrielle, et la Grèce lointaine
Date d'inscription : 31/05/2005

MessageSujet: "grande échelle" et "petite échelle"   Mer 3 Aoû à 2:39

Ce que je vais dire ici, les spécialistes le savent parfaitement, et mieux que moi. Mais les non-spécialistes l'ignorent peut-être, et les élèves du secondaire l'ignorent encore.

Donc, je crois cette mise au point nécessaire.

*

Que l'on fasse une carte ou des modèles réduits de locomotive, on est contraint d'utiliser une échelle, symbolisée par une fraction : 1/x

Fraction que l'on glose ainsi : "1 unité sur la carte (ou sur mon modèle) représente x unités dans la réalité".

Ainsi, une carte de France sur un papier A4 a toute les chance d'être au 1 / 10.000.000 : 1 cm sur la carte représente 10.000.000 cm en réalité, autrement dit 100 km.

Alors qu'une carte du monde (en supposant que la projection ne déforme jamais l'échelle) sur un A4 en format paysage sera à peu près au 1 / 100.000.000 : un cm sur la carte représente 100.000.000 cm en réalité, soit mille kilomètres.

Or, suivez-moi bien : glose ou pas, il s'agit bien de fraction.

Par conséquent, comme vous l'avez appris au CM2, c'est la même chose qu'une division :

1 : 10.000.000 = 0,000 000 1
1 : 100.000.000 = 0,000 000 01

:arrow: Donc : 1 / 100.000.000 est plus petit que 1/10.000.000, pour la même raison qu'il vaut mieux manger un quart de tarte qu'un huitième, du moins si l'on est gourmand.

Exclamation En conséquence de quoi : une carte à petite échelle représente un grand territoire, et une carte à grande échelle représente un petit territoire.

A petite échelle j'analyse la France entière, à grande échelle j'analyse la Franche-Comté. A très grande échelle j'analyse la ville de Besançon.

Ou si vous préférez : c'est exactement le contraire de que tout le monde dit tous les jours. affraid

*

Wink Ce n'est pas la seule expressoin du français où la logique "globale" (petit / grand) a remplacé la logique initiale. Dans le même genre, les journalistes disent trop souvent que le gouvernement a fait des "coupes sombre" dans le budget de l'éducation : c'est le contraire, il a fait des coupes claires. Car en sylviculture, faire des coupes claires, c'est faire des coupes sur des branches qui reçoivent la lumières, donc couper des grosses branches ; alors que faire des coupes sombres, c'est couper des petites branchettes au-dessous de l'arbre, là où la lumière ne pénètre pas. On pourrait parler encore de "regarder par le petit bout de la lorgnette" : une lorgnette n'était rien d'autre que la moitié d'un paire de jumelle, il est normale de regarder par le petit bout ; c'est le gros bout qui donne une vision déformée. Mais peu importe ...

Confused Il faut admettre que l'expression "petite / grande échelle" est embêtante, car l'usage "erroné" est tellement répandu qu'on a toujours peur de ne pas se faire comprendre lorsqu'on respecte la règle C'est un peu comme pour les imparfaits du subjonctif : quand on appris à les utiliser, on a l'impression de faire une faute quand on ne les utilise pas.


Toutefois, puisque nous sommes sur un forum "HTS" (à Haute Teneur Scientifique Wink ), et entre gens de bien, il serait bon que chacun fît l'effort d'observer la règle.

Ce petit message, que je place en post-it, vous aidera peut-être à vous en souvenir...


Dernière édition par le Mer 3 Aoû à 13:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miguel
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 829
Age : 37
Localisation : Paris - Estarreja (Portugal)
Date d'inscription : 15/02/2005

MessageSujet: Re: "grande échelle" et "petite échelle"   Mer 3 Aoû à 9:14

Très bonne initiative et très bon article. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://geographie.forumactif.com
Sisyphe
Co-modérateur


Nombre de messages : 1281
Localisation : Morteau la prémontagnarde, Lyon la très urbaine, Montbéliard l'industrielle, et la Grèce lointaine
Date d'inscription : 31/05/2005

MessageSujet: Re: "grande échelle" et "petite échelle"   Mer 3 Aoû à 13:33

Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sonka



Nombre de messages : 162
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/07/2005

MessageSujet: Re: "grande échelle" et "petite échelle"   Mer 3 Aoû à 16:34

Sisyphe a écrit:
Confused Il faut admettre que l'expression "petite / grande échelle" est embêtante, car l'usage "erroné" est tellement répandu qu'on a toujours peur de ne pas se faire comprendre lorsqu'on respecte la règle C'est un peu comme pour les imparfaits du subjonctif : quand on appris à les utiliser, on a l'impression de faire une faute quand on ne les utilise pas.


Toutefois, puisque nous sommes sur un forum "HTS" (à Haute Teneur Scientifique Wink ), et entre gens de bien, il serait bon que chacun fît l'effort d'observer la règle.

Ce petit message, que je place en post-it, vous aidera peut-être à vous en souvenir...
Oui, j'ai bien compris ton explication, mais vaut-elle dans tous les cas où l'on parle de "grande échelle"/"petite échelle" ?
Si on dit "l'analphabétisme est répandu à grande échelle dans tel pays", est-ce faux ?
(perso, je pense que non car c'est un sens dérivé)
Et si on dit :
"Nous comptons mettre en oeuvre cette stratégie à grande échelle"
(là je pense que oui par rapport à ta définition, mais je me vois pas trop dire "nous allons mettre en oeuvre cette stratégie à petite échelle")
En fait, comme je ne suis pas géographe, j'utilise surtout "à grande échelle" au sens de "dans de grandes proportions", "dans une large mesure". Ai-je résolument tort ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.almaztrad.com/
Sisyphe
Co-modérateur


Nombre de messages : 1281
Localisation : Morteau la prémontagnarde, Lyon la très urbaine, Montbéliard l'industrielle, et la Grèce lointaine
Date d'inscription : 31/05/2005

MessageSujet: Re: "grande échelle" et "petite échelle"   Mer 3 Aoû à 17:59

Tort ou raison, je ne sais pas... C'est une question de point de vue.

Dans la mesure ou l'expression fautive (car effectivement, dans tes deux exemples, il faudrait dire le contraire) est totalement répandue, tu ne fais que suivre un usage.

Tu parles de "sens dérivés". Je dirais plutôt "métaphore sortie de son contexte" ou "métaphore démotivée"... Ou pour faire carrément pédant "catachrèse". affraid

What the fuck ?!? Comme je le disais pour les imparfaits du subjonctif : dans la mesure où je connais maintenant la vérité, je préfère, quand je le peux, oublier cette expression.

En revanche, il est clair que dans ton métier de traductrice, tu ne peux pas faire autrement que de l'utiliser là où "elle passe bien", ou elle rend avec élégance une tournure allemande équivalente. Smile Ma remarque, en l'occurence, n'est pas "freelanguienne".

Mais sur ce forum spécialisé, je pense qu'il serait bon qu'on prît garde d'éviter les quiproquos. Donc, d'une part, de n'utiliser l'expression que dans le bon sens (une carte à petit échelle, un phénomène à petite échelle, un analyse à petite échelle). Et j'ajouterais : d'éviter d'employer l'expression comme métaphore en dehors d'une analyse cartographique ou territoriale.

Wink Donc, je dirais ici même :

L'analphabétisme s'est répandu de manière importante".
Les autorités kirghizes comptent mettre en oeuvre cette stratégie de façon large".

bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sonka



Nombre de messages : 162
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/07/2005

MessageSujet: Re: "grande échelle" et "petite échelle"   Jeu 4 Aoû à 21:58

Sisyphe a écrit:
En revanche, il est clair que dans ton métier de traductrice, tu ne peux pas faire autrement que de l'utiliser là où "elle passe bien", ou elle rend avec élégance une tournure allemande équivalente. Smile Ma remarque, en l'occurence, n'est pas "freelanguienne".

Mais sur ce forum spécialisé, je pense qu'il serait bon qu'on prît garde d'éviter les quiproquos. Donc, d'une part, de n'utiliser l'expression que dans le bon sens (une carte à petit échelle, un phénomène à petite échelle, un analyse à petite échelle). Et j'ajouterais : d'éviter d'employer l'expression comme métaphore en dehors d'une analyse cartographique ou territoriale.
Ah OK, vu comme ça, c'est très clair. (ouf, je suis officiellement autorisée à continuer à écrire des bêtises, du moment que ce n'est pas ici !)

Sisyphe a écrit:
Ou pour faire carrément pédant "catachrèse". affraid
Ouh là faut que je le note cui-là ! La prochaine fois que mes collègues écrivent à grande échelle, je leur sors : Très cher, tu fais une catachrèse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.almaztrad.com/
XXX



Nombre de messages : 24
Localisation : Au Sud de l'Adour
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: c'est un faux problème...   Ven 16 Sep à 16:17

Le texte est clair et reprend globalement les clés de la compréhension du paradoxe. Cela dit, il faut toujours contextualiser l'usage de l'expression et je pense que le soir devant une mousse il vaut mieux parler de grande échelle pour une approche zonale et de petite échelle pour évoquer le quartier. En revanche, il est clair que dans un propos de géographe il vaut mieux faire l'inverse. L'objectif de l'échange est d'être compris par les gens avec lesquels on parle... non?
Cela dit, ouvrir le débat est une bonne chose. La preuve, c'est tout de même une question qui a beaucoup fait causer Yves Lacoste en son temps et il en cause (ou plutôt recause, ce n'est pas très bon signe à son age) encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
invité
Invité



MessageSujet: Re: "grande échelle" et "petite échelle"   Ven 21 Nov à 0:44

En fait, s'il est vraiment question de logique, on ne devrait non pas parler de petite échelle d'une politique si elle concerne toute la France mais uniquement si son impact est peu précis, comme l'est plus ou moins une échelle, non? On pourrait donc chipoter en disant que créer un fond souverain en France est une politique à petite échelle sur un grand territoire quand investir dans la rénovation de chaque école de France est une politique à grande échelle, aussi sur un grand territoire. Réparer tous les systèmes d'éclairage d'une ville serait une politique à grande échelle sur un petit territoire, mais construire un grand stade pour toute la ville une politique à petite échelle...

Ca devient très compliqué et évidemment il vaut mieux ne pas ajouter une utilisation, mais bon... je trouve ça plus logique...

Sinon mes profs suédois utilisent le sens populaire de grande et petite échelle dans leurs cours (en anglais). Les géographes français seraient donc plus pointilleux?
Revenir en haut Aller en bas
Sisyphe
Co-modérateur


Nombre de messages : 1281
Localisation : Morteau la prémontagnarde, Lyon la très urbaine, Montbéliard l'industrielle, et la Grèce lointaine
Date d'inscription : 31/05/2005

MessageSujet: Re: "grande échelle" et "petite échelle"   Sam 22 Nov à 1:23

Citation :
Sinon mes profs suédois utilisent le sens populaire de grande et petite échelle dans leurs cours (en anglais). Les géographes français seraient donc plus pointilleux ?

En tant qu'enseignant (mais pas de géo), j'ai tendance à penser qu'on a toujours intérêt à ne pas trop transiger avec la vérité scientifique de sa propre matière quand on l'enseigne. On peut simplifier (on doit), mais pas mentir. Et que c'est d'autant plus vrai qu'on s'adresse à des étudiants plus avancés. Le coup des petites échelles est une des premières choses que j'aie apprises en géo en hypokhâgne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
javavibe
Invité



MessageSujet: garande ou peetite echelle   Jeu 1 Oct à 5:01

Wink Bravo! cest en plein ce que j'avais de besoin comme explication pour mon cours de geographie... UN GROS MERCI
Revenir en haut Aller en bas
Inconnue
Invité



MessageSujet: Message du CANADA   Lun 13 Sep à 1:29

Merci beaucoup, c'est en plein ce que j'avais besoin pour mon cours de Géo.cheers Continue, ça se rend même au Canada Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
OBSART



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 20/02/2012

MessageSujet: Re: "grande échelle" et "petite échelle"   Lun 20 Fév à 1:21

Bonjour,

Je vous remercie de votre démonstration qui a le mérite de remettre les pendules à l'heure. Mais j'ai envie d'apporter une nuance, et une nuance qui me semble de taille (si j'ose m'exprimer ainsi Rolling Eyes ).

Pour être sûr de ne pas se tromper, je pense qu'il ne faut pas confondre l'objet regardé (la tarte, la carte, le monde, l'univers) avec la carte qui permet de regarder l'objet. Autrement dit, il ne faut pas se tromper et pour ce faire il faut savoir de quoi on parle lorsqu'on emploie le mot "échelle".

Il ne me semble pas tout à fait juste d'écrire :
"A petite échelle j'analyse la France entière, à grande échelle j'analyse la Franche-Comté. A très grande échelle j'analyse la ville de Besançon."

Au lieu de cela, je préfèrerais :
"Sur une carte à petite échelle j'analyse la France entière, sur une carte à grande échelle j'analyse la Franche-Comté. Sur une carte à très grande échelle j'analyse la ville de Besançon." (et encore, que signifie "petite", "grande", ou "très grande", tout est relatif...)

Autrement dit, cela donne :
"j'analyse la France entière à grande échelle sur une carte du monde au 1 /10 000 000 imprimée en A4 (d'ailleurs j'aurais préféré au 1/5 000 000 car on voit plus de chose Shocked ) ; j'analyse la Franche-Comté sur une carte de la France (ou du monde) au 1 / 1 000 000 imprimée en A4 ; et j'analyse la ville de Besançon sur une carte de la Franche-Comté [de la France (ou du monde)] au 1 / 100 000 imprimée en A4"

Mais bon, là on pinaille, on ne va évidemment pas s'exprimer ou écrire ainsi, ce serait trop long, d'où ma réponse à la phrase de Sonka : "l'analphabétisme est répandu à grande échelle dans tel pays".

Celle-ci me parait tout à fait juste, et on pourrait la continuer ainsi :
"l'analphabétisme est répandu à grande échelle dans tel pays, il suffit pour s'en convaincre de revoir la carte à petite échelle du dit-pays élaborée par tel ou tel statisticien"

Il n'y a donc selon moi pas de problème, sinon celui de savoir si on parle de l'échelle de l'objet ou bien de celle de la carte ou du document (plan, coupe, élévation, etc), cette carte qui permet de regarder l'objet de façon imaginaire et non réelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "grande échelle" et "petite échelle"   Aujourd'hui à 3:47

Revenir en haut Aller en bas
 
"grande échelle" et "petite échelle"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» texte PS "politique educative territoriale pour l'égalité réelle"
» "Les Européens et le travail" : un exemplaire gratuit de la revue "Grande Europe" à consulter en ligne
» doute sur la "petite armée" commentaire EAF..
» Pouvons -nous identifier la "Grande Foule"?
» Vidéo évangélique sur la "Grande Tribulation" à venir !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La face de la terre :: Outils, ressources, réflexion :: Représentation du monde-
Sauter vers: