La face de la terre

Forum consacré à la géographie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 postmodernisme géographique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
scalp40



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 06/03/2007

MessageSujet: postmodernisme géographique   Mar 6 Mar à 2:40

Bonsoir
Comment définir le postmodernisme en géographie?



merci d'avance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oxymore



Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: postmodernisme géographique   Mar 6 Mar à 4:42

Le post-modernisme est un mouvement récent en géographie et une réaction face à l'approche nomothétique, synoptique, ou néo-positiviste (en gros l'analyse spatiale globalisante, dont le fleuron est sans doute la modélisation). Le but est de remettre le sujet, le sens des lieux ou l'individu au coeur de la reflexion géographique.
Cette géographie promeut la subjectivité. Elle s'appuit sur les symboles culturels dans l'environnement bâti, s'attache aux spécificités régionales, à la diversité culturellle.
Autrement dit, elle est une critique de la modernité et de son incarnation positiviste. Elle valorise le "désordre" là où auparavant on ne voyait que de l'"ordre". Cette forme de pensée valorise les approches anthropologique et ethnographique de l'espace afin d'en étudier la production, les expériences, les représentations... tous ces processus s'avérant toujours culturellement situés.

Si tu cherches des références, je te conseille :
- Augustin Berque, "Médiance, de milieux en paysages", Reclus, collecetion Géographiques
- Jean-paul Ferrier, "Le contrat géographique ou l'habitation durable des territoires. Antée 2", Payot Lausanne
- "L'espace géographique", n°1, 2004
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chapeaumelon

avatar

Nombre de messages : 149
Age : 28
Localisation : Québec
Date d'inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: postmodernisme géographique   Dim 11 Mar à 6:42

oxymore a écrit:
Le post-modernisme est un mouvement récent en géographie et une réaction face à l'approche nomothétique, synoptique, ou néo-positiviste (en gros l'analyse spatiale globalisante, dont le fleuron est sans doute la modélisation). Le but est de remettre le sujet, le sens des lieux ou l'individu au coeur de la reflexion géographique.

Eh bien ! C'est une réponse qui sonne bien ! affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
danae



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: postmodernisme géographique   Lun 2 Avr à 22:39

..;dont je comprends pas tous les mots.... Shit
help!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oppida



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: postmodernisme géographique   Mer 9 Mai à 1:20

Nouveau sur le forum, j'interviens pour peut être ajouter deux trois petites choses peut être.

En fait sur la notion de post modernisme, je ne suis pas tout à fait d'accord sur le fait qu'elle privilégie le désordre disons que pour être exact, je crois qu'elle privilégie l'imprévisibilité. Aussi, la notion en elle-même ne ma parait ni nomothétique, ni idiomatique dans ses principes mais en revanche ce sont ses déclinaisons qui en font une toute puissance à diverses échelles.
A l'echelle de l'individu, le monde est perçu, enraciné et imaginé donc modulé dans ses formes intelligibles. Il est aujourd'hui avéré que le monde que nous voyons palpons tous les jours est de ceux qui est formé construit définit par l'intelligible. Aussi la boucle sensible intelligible définit par Moles ou même des philosophes bien plus anciens comme Kant repose réellement sur une dialectique de la pensée.
Si l'on considère une infinité d'individus, chaque monde individuel recoupe ou empiète sur celui de son voisin. Par ce jeu de triche ou de gain véritable, on pourrait géographiquement vérifier le proverbe suivant "la liberté de l'un commence ou finit cellle de l'autre" et c'est ainsi que la théorie de Moles (espace et liberté) se vérifie.

Ajouter à cela une dimension nième, revient à introduire une logique de type fractale dans les métriques.

Au final, le post modernisme fait de l'homme le centre mais ne nie pas, je le pense, le nomothétique et ne détruit pas l'idiomatique.
Cette logique fluctante associant n individus à n rangs conduit à un monde imaginée (donc vécu au sens de Di Meo ou Augustin Berque).
Je précise que tout cela est cohérent avec les théories de P.Claval (1981 la logique des villes Litec)
les théories de Von Thunen (18..)
les théories de Alonso (Location and Land Use 1964)
Les théories de R.Bussière (1972)
Les théories de l'entropie plus précisément (Wilson 1970)
En revanche un peu en desaccord avec les théories de l'Economie géographique (Ogawa Fujita 1982 1989, Baumont Bourdon 1994)
en accord avec le gravitaire (Stewart 1940)
La dissociation entre la logique individuelle et la logique collective (ou macroscopique voire synoptique) est souvent imposssible à établir et la je me réfère aux travaux de D.Pumain (1982) La dynamique des villes. D.Pumain, T.Saint Julien et L.Sanders Ville et autoorganisation (1989) : "la somme des actions individuelles est fondamentalement inférieure à la somme de l'action collective".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: postmodernisme géographique   

Revenir en haut Aller en bas
 
postmodernisme géographique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» origine géographique de l'immigration bretonne en armorique
» Quand est née l'étude géographique? Qui est le premier géographe?
» Intéret d'une approche géographique des populations
» pôles géographique, et pôles magnétiques.
» Comment trouver le Nord Géographique???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La face de la terre :: Outils, ressources, réflexion :: Epistémologie-
Sauter vers: