La face de la terre

Forum consacré à la géographie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Halte au bourrage de crâne ! Le réchauffement climatique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
oxymore



Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Halte au bourrage de crâne ! Le réchauffement climatique   Ven 23 Fév à 21:36

Je viens une nouvelle fois d'entendre une émission sur le réchauffement climatique. J'en peux plus ! Entre les expos à la fac, les affiches à la médiathèque, la télé, la radio... c'est à la limite du bourrage de crâne. Ce coup là, c'était des économistes, notamment le sémillant Christian St-Etienne (lui de toute façon, il a un avis sur tout du moment qu'il s'agit d'économie).
Je vais peut-être jeter un pavé dans la marre, comme dirait frédéric Odéon, mais il me semble que la question du réchauffement climatique et largement galvaudée et que, jusqu'à de plus amples analyses, elle demeure largement en suspend.
En effet, compagnons géographes, restons lucide à propos du réchauffement climatique. Trop de certitudes sont assainies par les médias et les soit disant experts (cf. Christian St-Etienne et bien d'autres encore) ! Il me semble qu'il faudrait davantage opter pour une approche plus nuancée et systémique, une analyse géographique en quelque sorte.
Le réchauffement climatique ne nécessiterait-il pas d’être aborder en termes de temps et d’espace ? Par exemple, le Global Change est-il réellement un fait absolu, alors qu'on relève un refroidissement des températures moyennes (c'est-à-dire sur 30 ans) sur la côte atlantique de l’Amérique du Nord ou en Antarctique.
D’autre part, le climat n'épouse-t-il pas une évolution sinusoïdale formée de phases cataglaciaire et anaglaciaire prédominantes et non réductibles à l’action anthropique sur le climat (à ce titre on peut se demander si souvent on ne confond pas le climat et le temps !). Pensons, au Petit Âge glaciaire de 1650 à 1730, à Battiau (je ne suis pas sur de l'orthographe) qui a montrée que la mer était déjà montée jusqu'à Valence, ds la vallée du Rhône, ou encore que les glaciers, lors de la période Riss, étaient arrivés jusqu'à Lyon (les cluses en sont un "héritage").
Enfin, Querada Sala a montré que l’évolution de +0.46°C en Andalouise au cours des 50 dernières années est liée à l’étalement urbain. Sur ce dernier point, Escourou reprend la même analyse en mettant en exergue le fait que les stations météorologiques situées naguère à l’extérieur des villes (souvent à proximité des aéroports) sont de plus en plus englobées dans le tissu urbain. Autrement dit, le réchauffement climatique traduirait -dans ce cas- plus une évolution du climat local. Et je ne vous parle pas des séries statistiques (parfois courtes et incomplètes), de la localisation des stations météos, etc.
Alors, restons à l'écart de tout ce tapage médiatique, attendons de plus amples analyses et soyons critiques; soyons donc géographes. De plus, pour conclure, je dirai que cette situation en elle-même pousse à se poser des questions sur les intérêts et la pertinence des analyses scientifiques (à ce titre je vous invite à lire “La Société du Risque” d’Ulrich Beck qui est un ouvrage majeur pour comprendre la pensée et la société contemporaine, et qui met en perspective les analyses scientifiques de certains chercheurs !).

Transmettez la nouvelle; ce n'est pas encore la fin du monde ! Du moins, on en est par sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anne so



Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Halte au bourrage de crâne ! Le réchauffement climatique   Sam 24 Fév à 17:01

Moi je suis tout à fait d'accord avec toi oxymore!!
J'en ai plus que marre d'entendre tous les jours aux JT que les températures sont exceptionnelles et que c'est à cause du réchauffement climatique ou de voir des reportages bidons sur les pseudos conséquences du réchauffement climatique. Même si je ne nie pas l'utilité d'une prise de conscience des pollutions que l'on fait subir à notre planète, je ne trouve pas normal que notre société ait besoin de prendre le réchauffement climatique comme excuse. Prédire des catastrophes pour que les gens et les politiques se rendent compte de ce qui se passe, franchement je trouve ça très grave. L'opinion des gens est dirigée par un tas de chercheurs et de journalistes qui voient dans le réchauffement climatique une aubaine pour se faire connaître et se faire de l'argent (super créneaux pour les labos de recherche ).
En tout cas comme tu le dis oxymore, il est intéressant de se faire sa propre opinion critique de tout ce que l'on entend. Pour ceux qui doutent de la véracité d'un réchauffement climatique avec l'intensité qu'on nous annonce voire même du réchauffement climatique tout court, je vous conseille 2 lectures:
Eric Joly (journaliste), Ecologiquement incorrect
et bien sûr l'incontournable Marcel Leroux, Dynamique du temps et du climat !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patmos



Nombre de messages : 315
Date d'inscription : 05/09/2005

MessageSujet: Re: Halte au bourrage de crâne ! Le réchauffement climatique   Dim 25 Fév à 20:02

anne so a écrit:
Prédire des catastrophes pour que les gens et les politiques se rendent compte de ce qui se passe, franchement je trouve ça très grave.

je ne comprend pas!

Le réchaufefment climatique (encore que je préfère le terme anglais "Global warming") est une réalité que peux de monde nie. (même G. W. Bush commence a l'admettre).
oxymore a écrit:
Enfin, Querada Sala a montré que l’évolution de +0.46°C en Andalouise au cours des 50 dernières années est liée à l’étalement urbain. Sur ce dernier point, Escourou reprend la même analyse en mettant en exergue le fait que les stations météorologiques situées naguère à l’extérieur des villes (souvent à proximité des aéroports) sont de plus en plus englobées dans le tissu urbain. Autrement dit, le réchauffement climatique traduirait -dans ce cas- plus une évolution du climat local

Pouir les station météo, la généralisation est abusive, celle que je connait dans le nord n'ont pas changé de contexte depuis 50 ans. La fonte des glacier généralisé et qui s'accélére, la fonte de l'Arctique ne saurais s'expliquer par des évolutions du climat local.

Les quelques arguments avancé ne pèse pas lourd, un réchauffement global n'empêche pas un refroissement sur certaines zones. En fait il vaudrait mieux parler de perturbation du climat que de réchauffement.

J'ai peut être l'avantage sur vous Oxymore et Ann so d'avoir vu davantage de printemps et de travailler dehors (je suis technicien horticole).
Nous sortons d'une année exceptionnel, 7 mois sur 12 le sont en 2006 pour le Nord - Pas de Calais, nous venons de voir l'hiver le plus doux jamais vu. l'automne 2006 a été le plus chaud connu pour l'hémipshère nord (à Noël il n'y avait pas de neige ni à Montréal ni à Moscou, du jamais vu,). La vitesse de ces changement est trop rapide pour être naturel.
Actuellement cet hiver j'ai récolté des chicorée en janvier (habituellement mi mars), les camelias de mon jardin auront bientôt finit de fleurir (le dernier habituellement mi avril), les rhubarbes ont refait des feuilles tout l'hiver (normalement repos absolu de novembre à fin mars).

Pour essayer de limiter les dégats il faudra changer nos manières de vivre, c'est dérangeant, mais nous n'avons pas le choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oxymore



Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Halte au bourrage de crâne ! Le réchauffement climatique   Jeu 1 Mar à 1:37

Anne So ne soulignait ni plus ni moins que l'avidité des scientifiques à s'emparer d'un sujet pour obtenir des subventions. L'argent est le noeud gordien de la recherche, chaque labos veut se placer sur un segment porteur où il aura des chances d'obtenir des fonds. C'est la règle du jeu. La déontologie de savoir s'il s'agit d'un phénomène avéré ou pas, ils s'en moquent un peu à la rigueur.
D'autre part, il est certain qu'il y a une modification du climat local au niveau des grandes villes. Ce changement est matérialisé par la formation d'un ilôt de chaleur urbain qui augmente en moyenne de +2°C la température au-dessus des centres villes. La rugosité du sol inhérente à la verticalisation des constructions fait que la chaleur s'élève et se concentre au-dessus des villes, tandis que l'éclairage, l'omniprésence des surfaces asphaltées ou bâties... diminuent le taux d'humidité et augmentent la température avec un albédo relativement élevé. Or, les stations situées le plus souvent au niveau des aéroports sont désormais englobées dans ce semis urbain. Aussi ne font-elles qu'enregistrer ce changement.
Le problème, c'est que ces stations "urbaines" constitutent la majorité des prélèvements... Elles n'enregistrent donc qu'un changement local, mais dénué de toute valeur générale. Or, trop souvent et par facilité, ou du moins par ommission, on nous fait croire qu'elles reflètent une tendance globale.

Ce que je remet en question, c'est l'influence de l'homme sur l'évolution du climat au niveau planétaire. Que je sache, les grandes glaciations ne doivent rien à une action anthropique. Quand El Nino modifie le climat sur le littoral pacifique de l'Amérique du Sud, l'homme n'y est pour rien, etc. Pour toutes ces raisons je pense qu'il faut savoir garder un esprit critique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dada



Nombre de messages : 521
Localisation : la Terre
Date d'inscription : 11/10/2005

MessageSujet: Re: Halte au bourrage de crâne ! Le réchauffement climatique   Mar 3 Avr à 0:43

oxymore a écrit:
Par exemple, le Global Change est-il réellement un fait absolu, alors qu'on relève un refroidissement des températures moyennes (c'est-à-dire sur 30 ans) sur la côte atlantique de l’Amérique du Nord ou en Antarctique.
Parler de "rechauffement climatique" est abusif. Pour etre exact il faudrait dire "la Terre se rechauffe", en considerant la Terre comme un systeme, au sens physique du terme. Quand un systeme se rechauffe (cad que la temperature moyenne du systeme augmente) le desordre augmente a l'interieur de celui-ci, tout comme les phenomenes extremes. C'est ainsi qu'en un point du systeme la temperature peut diminuer, augmenter en un autre point.
Donc si le systeme "Terre solide+ hydrosphere+ atmosphere+
biosphere" se rechauffe, il est normal de voir la temperature diminuer en certains points et augmenter a d'autres, tout comme il est normal de voir plus d'orages, ouragans, El Nino, etc... Si la temperature augmentait en tous points du globe sans exception, la ca ne serait pas coherent avec notre modele.

Citation :

Enfin, Querada Sala a montré que l’évolution de +0.46°C en Andalouise au cours des 50 dernières années est liée à l’étalement urbain. Sur ce dernier point, Escourou reprend la même analyse en mettant en exergue le fait que les stations météorologiques situées naguère à l’extérieur des villes (souvent à proximité des aéroports) sont de plus en plus englobées dans le tissu urbain. Autrement dit, le réchauffement climatique traduirait -dans ce cas- plus une évolution du climat local. Et je ne vous parle pas des séries statistiques (parfois courtes et incomplètes), de la localisation des stations météos, etc.
Ceci ne concerne qu'une partie des donnees (celles receuillies au sol).
N'oublions pas qu'aujourd'hui nous avons tout un tas d'instruments en orbite au dessus de nos tetes, dont les mesures ne souffrent aucune contestation.


Citation :

Transmettez la nouvelle; ce n'est pas encore la fin du monde ! Du moins, on en est par sûr.
La fin du monde? certes non. La fin de l'humanite? qui sait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
géograph
Invité



MessageSujet: D'accord avec oxymore   Mar 4 Aoû à 16:00

C'est vraiment le ras-le-bol au niveau de la propagande réchauffiste I don't want that I don't want that I don't want that I don't want that I don't want that
On en est abreuvé matin, midi et soir, je dis : [b]stop!
Même la notion de pertubation climatique est pour moi ambigue , c'est même un oxymoron Rolling Eyes , le Climat évoluant sans cesse , il ny a pas de stabilité climatique.
Maintenant ces messieurs ont concocté une nouvelle taxe, la taxe Co2, qui aura surtout pour effet de remplier les Caisses de l'Etat, désespérément vides. Par contre tous ces "chevaliers d'apocalypse" vivent sur un grand pied, et émettent beaucoup de co2 que ce soit Gore, Hulot ou Sarkozy: Shit
"Faites ce que je dis, pas ce que je fais" Shit
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Halte au bourrage de crâne ! Le réchauffement climatique   Aujourd'hui à 17:27

Revenir en haut Aller en bas
 
Halte au bourrage de crâne ! Le réchauffement climatique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Halte au massacre des pigeons au Havre
» halte-garderie
» ma puce va à la halte garderie
» HALTE AU VIRUS!!
» Halte au démarchage téléphonique (particuliers)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La face de la terre :: Discussions générales :: Autour d'un café-
Sauter vers: