La face de la terre

Forum consacré à la géographie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 bidonvilles, pauvrété dasn les pays du Sud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
solenne
Invité



MessageSujet: bidonvilles, pauvrété dasn les pays du Sud   Lun 18 Sep à 15:48

bonjour,
voila un sujet tres large pale que nous a donné notre prof de géo:
"bidonvilles, pauvreté dans les pays du Sud"....qui me pose quelques petits soucis.confused je suis en Khâgne et le programme du concours ENS porte sur les villes et la mondialisation. Dois-je parler des campagnes losrque je traite le sujet?
doit on inclure la Chine dans les pays du Sud, car selon les ouvrages son statut diffère...
par ailleurs j'ai beaucoup de mal a trouver une problématique qui tienne vraiment la route....
serait'il possible d'avoir un ptit coup de main? merci! Wink
Solenne
Revenir en haut Aller en bas
Thomas



Nombre de messages : 16
Age : 46
Localisation : La Celle-Saint-Cloud (78)
Date d'inscription : 06/09/2006

MessageSujet: Re: bidonvilles, pauvrété dasn les pays du Sud   Lun 18 Sep à 16:49

Pour ma part, je parlerai des campagnes, car ce sont quand même surtout elles qui "alimentent" les bidonvilles. Mais d''autres personnes ici seront plus "calés" pour répondre à tes questions.

Néanmoins, une petite carte te permettra d'avoir quelques petites idées (nord/Sud, PMA...). ATTENTION : Carte à n'utiliser que pour consultation et pas publication.

Voilà :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sisyphe
Co-modérateur


Nombre de messages : 1281
Localisation : Morteau la prémontagnarde, Lyon la très urbaine, Montbéliard l'industrielle, et la Grèce lointaine
Date d'inscription : 31/05/2005

MessageSujet: Re: bidonvilles, pauvrété dasn les pays du Sud   Lun 18 Sep à 22:14

Mr. Green Tiens, une Fontenay ! Je suis un ancien khâgneux-Fontenay (enfin ENS-LSH) moi-même...

Les notions problématiques, il faut de toute façon les attaquer dans l'introduction : qu'est-ce qui limite "le Sud" ? Astuce : parler très rapidement de l'histoire des dénomination : "sud" (qui renvoie à une vision géographique, mais paradoxalement, une vision du "nord"), "tiers monde" (vision géopolitique, ce qui n'était supposé n'être sous l'emprire forte ou consentie ni de l'URSS ni des USA), "Pays les Moins Avancées", vision qui suppose une similarité parfaite dans le "progrès" (tout le monde doit progresser selon un modèle, et certains sont à la traîne).

... En tout cas, le proclamer dès l'introduction : il n'y a pas d'évidence du Sud. Dans ma jeunesse, quand on dressait une carte du tiers-monde, on faisait un crochet pour éviter l'Argentine... Mais pas le Chili, pourtant très proche dans le modèle économique.

Dès lors, il faut poser le problème en rapport avec la question : est-ce qu'il y a une spécificité urbanistique du sous-developpement ? Est-ce qu'on peut faire du bidonville un critère du sous-développement - car il y a eu (et il y a encore) dès bidonvilles en pays dits développés (nous avions fait un fil à ce sujet je crois).

De même, il faut interroger la notion de bidonville : dans l'introduction, il faudra réussir à poser une définition minimale, si possible tirée d'un auteur (je suis sûr que quelqu'un en a parlé) ; mais après, il faudra revenir sur la multiplicité du bidonville ; je connais un peu (pour l'avoir étudié... en khâgne !) le cas du Brésil : il y a tout une échelle de progression entre la tôle simplement posée et le début de construction dure (dès qu'il s'enrichit un peu, l'habitant de la favela achète une pierre, trois parpaings, ou deux tiges de fer etc., et améliore son logement). Cette progression est répétée dans la possession du sol : il y a la favela qui s'accapare le terrain d'autrui (en général, ça finit manu militari - mais des fois le nombre fait que les habitants de la favela ont le dessus: on leur casse tout le lundi (à coup de bulldozer ou par un incendie évidemment purement accidentel), et le mercredi ils ont tout reconstruit), la favela "tolérée" par un propriétaire privé ou plus souvent public, il y a des lois brésiliennes qui disent qu'une personne installée depuis 3 ans sur un terrain public ou 10 sur un terrain privé en devient propriétaire si personne ne l'a contesté (chiffres à vérifier) etc. On peut donc être pauvre, habiter dans du "moche", mais être propriétaire quand même.

Quand à la question des campagnes, elle se pose effectivement dans le rapport du bidonville par rapport aux deux espaces dont il est la frontière (encore que : il y a des favelas en plein milieu des villes, sur les Pains de Sucre de Rio par exemple). Est-ce qu'il participe au monde urbain, est-ce qu'il est une interface (l'éponge absorbante de l'exode rurale - c'est un peu le cas en Afrique par exemple), est-ce qu'il reproduit les modèles sociologiques de la campagne (communauté fermées et solidaires) ou au contraire les brise, etc.

Bref, je pense que la problématique sera à chercher du côté de la spécificité urbanistique de la pauvreté du "tiers-monde" indéfinissable : est-ce que le bidonville est un critère, une cause, une conséquence (un peu tout ça en fait), etc.

Attention aussi : "bidonvilles" et au pluriel dans ton sujet ; il faudra clairement mettre au point dans une typologie (une première partie par exemple) les différentes formes du bidonville à travers le monde : le bidonville à perte de vue des villes africaines, qui est presque une forme normale de logement, la favela brésilienne, les "maisons dans les nuages" sur les toits en Asie, etc.

Razz Bon j'arrête là, sinon je sens que je vais faire la dissert' à ta place. La géo de khâgne, j'adore ça !

Bon courage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miguel
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 829
Age : 37
Localisation : Paris - Estarreja (Portugal)
Date d'inscription : 15/02/2005

MessageSujet: Re: bidonvilles, pauvrété dasn les pays du Sud   Lun 18 Sep à 23:11

Salut Solenne,

Bon, j'ai jamais fait de khâgne, je sais même pas quel goût ça a, m'enfin je vais qd même tâcher de t'aider. Si le sujet s'appelle "Bidonville, pauvreté dans les pays du sud", j'imagine que la virgule équivaut à un "et" (Sisyphe, toi qui connais le côté sanguinaire des profs de khâgne, tu confirmes ?).

Dès lors, 2 problèmes de définition se posent (va voir les dicos de géo, en particulier celui de Brunet) :
- le rapport entre le bidonville et la pauvreté : bidonville, c'est quoi ; pauvreté, c'est quoi ; le rapport est-il de cause, de conséquence, etc. (Sisyphe l'a très bien dit)
- le Sud : comme dit Sisyphe (c'est un bon élève, je lui mettrai la moyenne un jour s'il fait des efforts) "il n'y a pas d'évidence du Sud". L'important est que tu justifies tes choix.

Sur un plan très général, les questions à se poser sont "pourquoi il y a des bidonvilles" (toute la problématique de l'exode rural etc. et c'est là qu'effectivement tu peux parler des campagnes - mais évite de parler des campagnes pour elles-mêmes ; elles n'intéressent ici que parce qu'elles sont fournisseuses de population aux villes), "comment évoluent et à quoi ressemblent les bidonvilles", enfin "quels défis les bidonvilles posent-ils aux décideurs du monde, des pays, des villes" et là je te renvoie aux ouvrages de Burgel, Ascher, etc. - j'essaierai de me souvenir demain d'aller farfouiller dans la biblio du boulot). Avec ces 3 questions, je tiendrais presque un plan déjà, en 3 parties, qu'il faudrait compléter évidemment en fonction du contenu précis (dans le "comment évoluent et à quoi ressemblent", il y a la fameuse typologie que Sisyphe évoque : y a-t-il un bidonville mondial ou y a-t-il un bidonville sud-américain et un autre africain et un autre asiatique, etc. etc. ; dans le "défis que posent les bidonvilles", il y a le risque géopolitique et social qui se pose, il y a le problème de l'eau, crucial pour les décennies à venir, d'autant que par définition, un bidonville n'a pas toujours - mais ça arrive - l'eau courante, et puis il y a le problème de la croissance de ces villes multimillionnaires et la gestion de cette croissance).

Je vais voir si je pense demain à faire une tite recherche au boulot juste après le déjeuner. Vois les revues comme Hérodote, il est fort possible qu'on en parle de cette thématique.

-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://geographie.forumactif.com
solN



Nombre de messages : 1
Age : 29
Localisation : champagne!!
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: bidonvilles, pauvrété dasn les pays du Sud   Mar 19 Sep à 0:50

merci a vous, c'est bien agréable de me conseiller et de m'aider... thumright
ca me permet de voir que dans tout ce que j'ai fait cet apres-midi n'est finalement pas si a côté du sujet que ca! Very Happy ..mais il me reste encore du boulot! lol!
merci pour la carte et pour les indications bibliographiques!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: bidonvilles, pauvrété dasn les pays du Sud   Aujourd'hui à 14:56

Revenir en haut Aller en bas
 
bidonvilles, pauvrété dasn les pays du Sud
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le top 10 des pays qui persécutent les chrétiens
» Programmes d'études des ovnis dans les pays étrangers
» Corsept étymologie nom de commune pays de Retz
» Admission Pays de la Loire
» Le pays d'Urfé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La face de la terre :: Géographies :: Espaces, populations, sociétés-
Sauter vers: