La face de la terre

Forum consacré à la géographie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une voie royale pour être Urbaniste ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
La Cerise

avatar

Nombre de messages : 2
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/09/2014

MessageSujet: Re: Une voie royale pour être Urbaniste ?   Lun 27 Avr à 18:16

Et sinon , pour donner mon avis sur une formation Mr. Green


Je termine actuellement le Master 1 Urbanisme et Aménagement de l'Institut de Géographie de l'Université Paris-Sorbonne (aussi appelée Paris 4 ; à ne pas confondre donc avec l'Université Panthéon-Sorbonne - Paris 1 , et qui propose elle aussi un Master d'Urbanisme , et aussi un Magistère , et qui a elle aussi ses cours dans les locaux de l'Institut de Géographie rue St Jacques ) . J'en suis assez déçue pour ma part .

Sortant d'une université de province , qui ne se vantait de rien mais où ma Licence (de Sociologie, avec beaucoup de Sociologie Urbaine au programme) était vraiment de qualité , je pensais naïvement que la Sorbonne c'était the place to be ... Et finalement ce n'est pas terrible , et surtout compte tenu du fait qu'ils se vantent d'être dans les meilleurs .


Au premier semestre , on n'a eu que des cours théoriques sur les institutions , un cours d'histoire de l'urbanisme , et un Atelier parfaitement bidon .
Au second semestre , et au premier aussi d'ailleurs , les cours étaient décousus , il n'y avait pas de communication entre eux , c'est à dire que 3 cours se répétaient par moment , alors qu'en même temps , aucun cours n'apportait de fondamentaux , je veux dire par là qu'il n'y avait pas un cours de savoirs basiques sur l'urbanisme , avant d'entrer dans les détails avec les autres cours .

Pas de communication , encore , concernant cette fois les évaluations : au second semestre , sur 12 matières (14 à la base, mais une matière est étrangement passée à la trappe, et l'autre a fait fusionner son évaluation avec une autre matière...) : 8 nous ont donnés un dossier à faire , dont 6 étaient à faire en groupe , et le reste étaient des partiels . (autrement dit un peu plus de la moitié de votre Master (car coef) devient le fruit d'un travail collectif , certes ça nous prépare à notre métier qui sera en équipe , mais de là à jouer collectivement le résultat de nos études , c'est un peu exagéré , je trouve ) Bref , hé bien quand un des profs en début de ce semestre hésitait (!) quand au type d'évaluation qu'il nous ferait pour sa matière , et caressait l'idée de nous demander un dossier , qqun (désespéré) a osé demander : " monsieur, svp, si vous hésitez, si on peut donner notre avis, pitié, pas un dossier, on en a déjà 8 " , et là , réponse du prof sincèrement étonné : " ah bon ! hé bien moi qui me croyait original avec mon idée de dossier " ... Belle preuve que la communication entre les différents prof du Master est quasi nulle .

Le volume des cours . Ne vous laissez pas impressionner par le nom Sorbonne, la sélection à l'entrée, et l'emploi du temps surchargé , en vous disant que ce sera dur et que vous n'allez jamais y arriver : les prof étaient sans arrêt absents ! on n'a pas eu une seule semaine normale . Ils avaient toujours mieux à faire : une réunion par ci , un train ou un avion à prendre par là . On en a même eu un , qui enseignait 2 matières , qui s'est concentré sur une seule des deux , et on a eu que 3h de cours de l'autre (au total du semestre, oui oui) . Avec un dossier à faire (ou plutôt à improviser) bien sûr . Du coup , mes 13 matières ont tenues sans aucun problème toutes ensemble dans un seul classeur à levier .

De même , les profs n'étaient pas franchement disponibles : il fallait se lever tôt pour pouvoir aller leur poser une question (en leur sautant dessus à la fin du cours , et en étant le premier , car au bout de 2 ou 3 étudiants , le prof vous expédie , car quand meme , il faut qu'il parte , il a une vie , lui ! ) , seule la référente du Master avait une permanence , et très peu répondaient à leurs e-mails .

Concernant la qualité des cours , j'ai l'impression de n'avoir rien apprit cette année .
Je ne vous reparle pas des cours décousus , des manques . Passons aussi les power point des profs qui étaient hyper mal fait, surchargés de texte (après s'être fait rabattre les oreilles pendant les 3 ans de la licence sur l'importance de la qualité d'un power point qui doit être léger et aéré, simple complément au discourt et non pas un contenu en lui même, ça fait sourire... ou plutot pleurer!) , pas le temps d'écrire - madame vous nous donnerez votre power point ? oui - on les a jamais reçu ; monsieur vous nous donnez votre power point ? - non - on peut le prendre en photo - non , mais c'est bon c'est pas important (tartine de texte sur les diapo) retenez juste qqes trucs par ci par là - hum mouii ...
Donc passons là dessus pour nous arrêter sur le plus aberrant : cette affaire de dossiers (assortit en principe d'une présentation orale avec power point) . On nous demande de faire un dossier sur un sujet , sauf que les consignes de départ sont vagues , et bien sûr , c'est la croix et la bannière pour obtenir des éclaircissements en chemin , et à l'arrivée , si finalement ce n'est pas vraiment ça que le prof avait en tête , si vous n'avez pas eu la chance d'être devin sur ce coup , il vous lynche et vous donne une note médiocre . Remarquez là encore ça prépare pas mal à la vie professionnelle , il parait que beaucoup de patrons sont comme ça ... Bon sauf qu'eux ne donnent pas de notes . Et que vous êtes payés à la fin du mois, ça aide à les supporter .
Outre cette affaire de consignes vagues, il y a aussi le problème des outils (pour nos recherches pour tous ces dossiers) : enlevons le pluriel , nous n'en avons qu'un seul : Internet ! moi qui pensais que pendant un Master d'urbanisme , on nous ferait utiliser des outils de pro , comme , bah je ne sais pas justement , mais heu ? des archives ? des bases de données ? des machins comme le Cadastre ? Qu'on irait dans des institutions qu'utilisent les pro qui font du diagnostic , apprendre à utiliser leurs outils ? Bah non . A l'heure actuelle nous n'avons aucune idée de quels outils les urbanistes utilisent pour faire du diagnostic . Les prof n'ont qu'Internet à la bouche . On fait nos recherches avec ça , comme au lycée . Pour ma part je fouille quand meme du côté des bouquins sinon je pèterais un plomb , mais je suis sûrement une des rares à le faire .

Quid de l'importance de lire ? seuls un ou deux profs nous en ont parlé . Je lisais 10 fois plus en Licence dans ma petite fac de province, qu'en Master à La Sorbonne ...

Premier arrivé, premier servit : certaines matières faisaient des oraux blancs ou des points bilan d'où on en est dans leur dossier . Hé bien le premier groupe à passer avait droit à une demi heure, le second 20 min , puis 15 , puis 10 , et finalement les derniers groupes (car il y en avait 12) avaient droit à 2 minutes à l'arrache puis les prof devaient courir prendre leur train, et même avec un peu de chance, les 2 derniers groupes ne pouvaient tout simplement pas passer . Évidemment l'ordre des groupes n'était pas décidé selon un tirage au sort alphabétique , non non , c'était à qui atteindra en premier le bas de l'amphi au moment où le prof lance "bon bah j’arrête là le cours, pour la deuxième heure, on va faire le point par groupe." !...
J'avoue que j'aurais dû me méfier dès le jour des entretiens d'admissions . On était par ordre alphabétique et on avait droit à 15 min chacun . Je passais en deuxième ou troisième , par là . Le mec d'avant moi sortait d'une école d'ingénieure et ils l'ont gardé 40 min ! Et moi , avec mon ptit CV de fac de province , ils m'ont gardé à peine 10 min ! ils m'ont littéralement coupée alors que j'exposais mes motivations (j'avais préparé mon speetch super bien en plus) , me disant que c'est bon , ils ont "ce qu'ils faut" ( quoi donc au juste ? ) , qu'ils arrêtent là car ils ont du retard . Autrement dit sous prétexte qu'ils sont désorganisés , ils ne vous laissent pas finir de défendre votre cas , ils ne vous laissent pas les 15 min auxquelles vous aviez droit . Je me demande combien de temps ont eu les derniers ? 3 minutes ?? J'étais sortie en larmes persuadée d'avoir raté , vu le ton sec du "on a ce qu'il nous faut c'est bon" , et d'avoir vécu une injustice . J'ai eu la surprise de ma vie d'être prise . Joie qui m'a fait perdre la tête . Je regrette vraiment d'avoir choisi ce master , les autres auxquels j'étais prise étaient peut-être bien mieux . Je ne saurai jamais .

J'évoquais plus haut l'Atelier bidon . En effet, on a dû faire un diagnostic d'une ville et d'un site à reconvertir au premier semestre, et concevoir un projet pour transformer ce site au second semestre, tout ça encadré par un prof travaillant dans l'urbanisme . ça a l'air cool dit comme ça . Sauf qu'en fait, on a fait tout ça uniquement par recherches internet . La prof faisait de la figuration , elle n'avait que "faut chercher ça sur internet" comme conseil à donner . On la voyait 1h30 par semaine juste le temps de faire le bilan d'où on en était avec nos fameuses recherches internet . On n'a rien apprit, à aucun moment elle ne nous a expliqué comment les urbanistes font un diagnostic et un projet . On ne pouvait même pas lui poser des questions du genre "mais vous madame dans votre métier, comment vous faites ceci ou cela" qu'elle nous remballait en disant que c'était hors sujet . Même pour établir le bilan financier, il a fallut -travail de fourmi!- qu'on cherche sur internet, combien coûte un banc, combien coûte des dalles, et tout, et qu'on additionne gentiment tout ça , et quand les prix n'étaient pas trouvables , bah on laissait un trou . Et, cerise sur le gâteau, il ne s'agissait même pas d'une commande réelle . Le site à reconvertir est en vérité en activité et n'a aucunement le projet de vendre. Sympa non ? Je doute que les urbanistes ne travaillent qu'avec internet, même si ils s'en servent bien sûr . Enfin je me trompe peut-être , après tout au bout d'un an dans cet institut je suis tellement bien renseignée sur la réalité du métier des urbanistes que ceux ci pourraient bien travailler sur l'aménagement de la Lune que je n'en saurais rien . Finalement la seule fois où j'ai eu des réponses à mes questions sur qu'est ce que fait vraiment un urbaniste de ses journées, et dans quelle branche je me sentirais de travailler , c'est quand il y a eu un salon rencontres métiers , avec à peine 3 pro invités , où j'ai pu m'entretenir quelques instants avec une pro .

Ah, et pas de stage en M1 . Un stage de 6 mois au M2 , zéro cours au semestre 2 . (nouvelle orga de cette année) Pour compenser ça , on va tous faire un stage , donc de nous même , facultatif , cet été ...

Finalement le seul point de qualité de ce master (en dehors quand même de 2 matières de qualité par semestre, pas les matières les plus importantes et utiles pour notre futur métier, mais bon) c'est sa secrétaire : hyper sympa et très compétente . Et franchement avec tout ça il faut qu'elle soit bien faite !!


Je n'ai pas de retour sur le Master de Paris 1 , car , bien qu'on partage les locaux , on ne prend pas le temps de se parler . Mais j'ai entendu lors d'un salon , une responsable dire que clairement , si ils font une sélection drastique à l'entrée , c'est parce que les locaux sont tout petits , et qu' il n'y a donc pas assez de place physiquement pour accueillir beaucoup d'étudiants . Donc la sélection n'aurait , pour Paris 4 et pour Paris 1 , pas de rapport avec la qualité du Master ...

Peut-être que tous les Masters sont pareils . Une amie qui a fait celui de Rennes , et ensuite une Licence Pro à Lyon pour se spécialiser car elle ne trouvait pas de travail dans le truc précis qu'elle voulait , m'a dit n'avoir rien apprit durant ses études , mais tout apprit lors de ses premiers pas au travail .
J'espère apprendre beaucoup lors de mon stage de cet été ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une voie royale pour être Urbaniste ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Le Dialogue religieux:La voie royale pour vivre en paix
» Votre avis : Malraux, La Condition Humaine 1èreS ?
» YI KING, la voie Royale, Jacques Warin
» gelée royale et autres astuces pour être EN FORME cet hiver!
» Programmation pour développer ses facultés et trouver sa voie personnelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La face de la terre :: Géographies :: Aménagement et urbanisme-
Sauter vers: