La face de la terre

Forum consacré à la géographie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une géographie malmenée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miguel
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 829
Age : 38
Localisation : Paris - Estarreja (Portugal)
Date d'inscription : 15/02/2005

MessageSujet: Une géographie malmenée   Ven 15 Juil à 23:10

L'entrevue n'est plus très récente, mais elle garde encore tout son intérêt. Il s'agit de Jean-Pierre Allix, qui a écrit un formidable ouvrage: L'espace Humain, Ed. du Seuil, qui fut mon premier livre de géographie à l'université, et qui est une mine d'or pour le non-géographe désireux de s'imprégner de ce domaine.

On trouvera cette entrevue en cliquant ici.

Citation :

Avec L'espace humain - une invitation à la géographie, publié aux Éditions du Seuil, le géographe et enseignant Jean-Pierre Allix s'attaque à « l'ignorance insidieuse ». Celle des lieux communs qui deviennent des vérités. Celle du politically correct qui fait disparaître du vocabulaire des mots essentiels comme indigène ou nègre. Et, surtout, celle des schémas d'analyse manichéens - ces « ignorances monstrueuses » comme il les appelle. Cette ignorance, il l'a observée chez ses élèves, notamment de futurs enseignants et fonctionnaires.

Le géographe s'attelle donc à la lourde tâche qui consiste à disséquer, nuancer ou carrément démolir une dizaine de supposées vérités (« le milieu tempéré est favorable à l'homme », « tel pays est peuplé parce qu'il est fertile », « les forêts précèdent les peuples, les déserts les suivent », etc.). Ce faisant, l'auteur s'efforce de définir la géographie, une discipline qui, selon lui, est davantage une culture et un point de vue qu'une science.

.

Propos recueillis par Rachel Duclos

--------------------------------------------------------------------------------
Québec Science : Comment définissez-vous la géographie ?
Jean-Pierre Allix :Au sens le plus large du terme, dans son sens étymologique, la géographie, c'est dessiner la Terre telle qu'on la voit. La Terre de la nature et celle des hommes, avec des montagnes, des villes, des champs, des ponts, des routes et des autoroutes. Cette géographie englobe les sciences sociales, l'histoire, la démographie, la géologie, la climatologie et l'hydrographie.

Le géographe, lui, se trouve au carrefour de toutes ces sciences. C'est un homme-orchestre qui doit s'intéresser à tout. Un travail gratifiant parce qu'il s'agit d'une discipline de synthèse, mais en même temps très difficile, parce que personne ne peut être spécialiste de tout à la fois.

Q.S. : Est-ce qu'on accorde assez de place à la géographie dans les écoles ?

J.-P.A. : En France, l'histoire et la géographie sont deux disciplines liées au secondaire. C'est tout à fait logique parce qu'il est difficile de comprendre l'une sans l'autre. Mais, dans les structures universitaires, l'histoire est privilégiée. On se retrouve donc avec des enseignants au secondaire qui sont surtout des historiens et qui sont peut-être moins ferrés en géographie.

Q.S. : Est-ce que ça peut expliquer ces « ignorances monstrueuses » que vous avez constatées chez vos élèves ?

J.-P.A. : Il y a des connaissances fondamentales que les élèves du secondaire, même les meilleurs, ignorent et que le public, même cultivé, ne sait pas non plus ! Parce qu'on ne leur a pas appris, mais aussi parce que les médias débitent de temps en temps des thèmes très contestables.

J'ai eu beaucoup d'élèves qui connaissaient très bien les flux économiques et le nombre de tonnes de pétrole produit par tel ou tel pays, mais qui disaient des bêtises dès qu'on abordait ce que j'appelle les connaissances de base. Par exemple, ils croyaient que si le tiers-monde est ce qu'il est, c'est en raison du climat tropical chaud et humide, qui ramollit les gens et leur enlève l'envie de travailler. Voilà une opinion très répandue - même si c'est une idiotie ! Il y a un certain nombre de « vérités » qu'il faut absolument soulever pour voir ce qu'il y a dessous.

Q.S. : Vous vous en prenez beaucoup à l'idéologie des bien-pensants. Cause-t-elle des torts à la géographie ?

J.-P.A. : Lorsqu'on parle de colonisation et d'impérialisme, il est admis de dire que c'est la colonisation et l'exploitation du tiers-monde par le monde européen qui ont causé le sous-développement. Ce schéma est parfaitement simpliste et, à mon avis, erroné : le tiers-mondisme, qui repose sur des valeurs morales, soutient que l'Occident a eu tort de commettre des crimes et qu'il faut les réparer. La mauvaise conscience de l'homme occidental vis-à-vis des ex-colonies du tiers-monde est un sentiment moral très honorable, mais qui n'aide pas la compréhension des choses et qui risque de tordre les jugements et d'affecter l'objectivité de l'analyse. Disons qu'il y a eu une période historique pendant laquelle, pour des raisons spécifiques, une partie du monde a conquis une autre partie du monde. Se demander si c'est une bonne chose, c'est un peu comme demander à un géologue s'il est pour ou contre le plissement alpin : il vous répondra que la question est idiote ! L'historien-géographe n'est pas pour ou contre l'impérialisme européen, il constate simplement que c'est un fait historique et que le monde résulte largement de cette situation. Et il laisse à d'autres le soin de dire si c'est bon ou si c'est mauvais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://geographie.forumactif.com
Sisyphe
Co-modérateur


Nombre de messages : 1281
Localisation : Morteau la prémontagnarde, Lyon la très urbaine, Montbéliard l'industrielle, et la Grèce lointaine
Date d'inscription : 31/05/2005

MessageSujet: Re: Une géographie malmenée   Sam 20 Aoû à 3:29

[sauvegarde¤]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une géographie malmenée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La géographie culturelle selon Dominique Crozat et Jean-Paul Volle (Montpellier III)
» La méthode hypothètico-déductive en géographie et petit lexique méthodiste
» Bibliographie sur la géographie physique, la climatologie et la géomorphologie
» Bibliographie sur la géographie culturelle
» Géographie contre latin, latin contre géographie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La face de la terre :: Outils, ressources, réflexion :: Epistémologie-
Sauter vers: