La face de la terre

Forum consacré à la géographie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Élections en Pologne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
didine



Nombre de messages : 343
Age : 35
Date d'inscription : 13/07/2005

MessageSujet: Élections en Pologne   Lun 26 Sep à 21:45

Les Polonais étaient appelés aux urnes hier pour renouveler le Sejm, la chambre basse du Parlement, ainsi que le Sénat. Le mode de scrutin est déjà assez étrange, mais il l’était encore plus pour moi! J’ai voté à l’Ambassade de Pologne d’Helsinki, où on m’a fait voter pour la circonscription de Varsovie (pour laquelle on élisait 19 députés et 4 sénateurs). Par le passé, on demandait aux électeurs votant à l’étranger de quelle région ils venaient puis on leur donnait le(s) bulletin(s) de vote de leur circonscription.

Les élections au Sejm sont à scrutin proportionnel plurinominal à vote préférentiel. Chaque parti présente une liste de candidats. Les électeurs choisissent un candidat du parti de leur choix. Les sièges sont ensuite attribués aux différents partis proportionnellement au nombre de voix qu'ils ont obtenues. Les candidats élus sont pris dans les listes en fonction de leurs scores personnels. Un parti doit obtenir au minimum 5% des suffrages pour être représenté au Sejm.

Les élections sénatoriales sont à scrutin majoritaire plurinominal. Par exemple, pour la circonscription de Varsovie, où il y avait 4 sièges à pourvoir, chaque électeur avait le droit de voter pour 1, 2, 3 ou 4 candidats. Il était donc possible de distribuer seulement une partie de ses voix. Les candidats qui obtiennent le plus grand nombre de voix sont élus.

Le président actuel de la Pologne est Aleksander Kwaśniewski du parti SLD, élu en 1995 et réélu en 2000. Il ne peut plus se représenter. Les Polonais se souviendront de lui comme étant le président qui a continué à mener la Pologne sur le chemin de la transition, modernisé la Constitution, accompli le grand redécoupage administratif et fait entrer le pays dans l’OTAN et l’Union Européenne. Le gouvernement au pouvoir est lui aussi issu du SLD, mais a été fortement secoué ces derniers mois par des affaires de corruption et des démissions en masse. La dernière catastrophe en date pour le SLD est le retrait de son candidat à la présidentielle, qui fait que ce parti ne sera pas représenté dans deux semaines.

Les plus grands partis en lice lors des élections d’hier sont les suivants.

PiS: Prawo i Sprawiedliwość (Droit et Justice)
Partie de droite conservateur créé en 2001 par les frères (jumeaux) Kaczyński: Lech est maire de Varsovie et candidat à la présidentielle, Jarosław est président du parti et futur premier ministre. Ce parti est l’héritier du mouvement Solidarność. Il se base sur les valeurs morales de la religion catholique (eg. « les homosexuels ne devraient pas devenir enseignants » ou « il faut s’opposer aux textes européens en faveur de l’avortement » ). Le parti promet de lutter contre la corruption, de juger les accusés plus rapidement et de dénoncer certains actes commis par la police lors de la période communiste. Toujours selon ce parti, il faut se souvenir de ce que l’Allemagne et la Russie ont fait à la Pologne par le passé et que les États-Unis sont un allié de poids.

PO: Platforma Obywatelska (Plateforme Civique)
Parti libéral créé en 2001 par ceux qu’on appelait les « trois ténors » de la vie politique polonaise. Un seul d’entre eux est toujours dans les rangs du parti: Donald Tusk, candidat à la présidentielle. Le parti veut baisser la TVA, l’impôt sur le revenu et l'impôt sur les sociétés (et créer un impôt à taux unique à 15%) pour encourager la création d’emplois et les implantations d’entreprises étrangères. Il veut accélérer les privatisations et retirer les privilèges des haut placés. Il met également l’accent sur la « politique orientale de l’UE »: il faut mettre fin aux violations des droits de l’homme en Biélorussie et faire entrer l’Ukraine dans l’UE.

SLD: Sojusz Lewicy Demokratycznej (Union de la Gauche Démocratique)
Parti socio-démocrate créé en 1999, héritier des Sociaux-Démocrates de la République de Pologne, parti né au lendemain de la chute du communisme et constituté principalement d’anciens communistes. Le SLD est au pouvoir en Pologne depuis 4 ans. Le parti est en ce moment en pleine décomposition. Il devrait cependant renaître à moyen terme: son nouveau président est très jeune et on assiste au départ d’un grand nombre d’anciens communistes. Le SLD voudrait voir la place de la Pologne au sein de l’OTAN et de l’UE se renforcer.

Samoobrona (Auto-défense)
Parti populiste créé en 1992 par celui qu’on appelle le « le Pen polonais », Andrzej Lepper. Ce parti prône le nationalisme et l’isolationnisme. Il veut davantage de subventions de l’État polonais pour les agriculteurs, plus de programmes sociaux et est opposé au paiment de la dette étrangère de la Pologne, aux investissements étrangers et à l’Union Européenne. Il attire les votes des électeurs déçus, aussi bien ceux de droite que de gauche.

LPR: Liga Polskich Rodzin (Ligue des Familles Polonaises)
Parti de droite ultra-catholique créé en 2001 et dirigé par Roman Giertych, issu d’une famille d’hommes politiques célèbres. Ce parti se base sur l’interprétation des doctrines catholiques pour l’élaboration de ses politiques. Il prône l’isolationnisme, est opposé à l’Union Européenne et est persuadé que ceux qui sont au pouvoir sont des traîtres et des mafieux.

PSL: Polskie Stronnictwo Ludowe (Parti Populaire Polonais)
Parti de gauche dont l’histoire remonte à l’époque où la Galicie était sous la domination de l’empire austro-hongrois. Il représente principalement les agriculteurs.

SDPL: Socjaldemokracja Polska (Social-Démocratie de Pologne)
Parti de gauche créé en 2004 suite aux dissensions au sein du SLD.

Partia Demokratyczna demokraci.pl (Parti Démocrate)
Parti de centre-droit créé en 2005 pour remplacer feu le parti Unia Wolności (Union pour la Liberté).

Sans surprise, ce sont les partis de droite qui ont remporté les élections d’hier. Il y a tout de même eu une petite surprise, puisqu’on s’attendait à une victoire de PO et non de PiS. Les 6 partis qui vont entrer au Parlement sont PiS (26,84% des voix, 152 sièges), PO (24,23% des voix, 133 sièges), Samoobrona (11,66% des voix, 57 sièges), SLD (11,38% des voix, 56 sièges), LPR (7,89% des voix, 33 sièges) et PSL (6,95% des voix, 27 sièges). À noter également que la Minorité Allemande de Silésie aura 2 sièges (0,33% des voix mais pas de seuil de représentativité pour ce parti).

J’ai presque envie de vomir quand je pense qu’il y aura plus de députés de Samoobrona que du SLD au Sejm, mais ce résultat était prévisible. Je suis d’ailleurs mal placée pour me plaindre, car comme un grand nombre d’électeurs traditionnels du SLD, j’ai voté pour un autre parti cette fois-ci.

La victoire in extremis de PiS sur PO s’explique par le fait que certaines personnes ont eu peur des idées parfois jugées trop novatrices de PO. On voit d’ailleurs très bien que l’électorat de ce parti est jeune (la majorité des 18-39 ans ont voté pour lui) et urbain. Il s’agit principalement de personnes jeunes qui ont pu faire des études et qui sont plus ouvertes aux idées de PO. On remarque aussi que les personnes qui ont voté pour les deux partis que je qualifierais comme étant les pires (Samoobrona et LPR) vivent dans les zones rurales.

Votes par tranches d’âge.
De gauche à droite: PiS, PO, SLD, Samoobrona, LPR, PSL.

Votes par communes.
De gauche à droite: PiS, PO, SLD, Samoobrona, LPR, PSL.
Vert: villages, bleu: villes jusqu’à 50 000 habitants, orange: villes de 50 000 à 200 000 habitants, rouge: villes de plus de 200 000 habitants.

Carte des voiévodies.
Jaune: PO, violet: PiS.

La carte ci-dessus est très simple à interpréter. Les voiévodies qui ont voté en majorité pour PO sont celles qui concentrent plusieurs très grandes villes et dont le taux d’urbanisation figure parmi les plus élevés de Pologne. J’ai vérifié les chiffres en détail pour chaque voiévodie, la corrélation est très claire: plus le taux d’urbanisation est faible, plus le score de PiS est important et celui de PO faible. Il y a une exception: la voiévodie de Varsovie. Le maire de Varsovie, candidat à la présidentielle, est donc de PiS et a fait un travail absolument excellent, ce qui a bien évidemment encouragé les gens à voter pour son parti.

À titre d’exemple, je vous donne les résultats de deux voiévodies, la voivévodie la plus urbanisée et la deuxième voiévodie la plus rurale de Pologne (les résultats de la plus rurale ne sont pas encore connus).

Voiévodie de Basse-Silésie (taux d’urbanisation: 71%) -> PO: 35%, PiS: 30%, SLD: 11,5%, Samoobrona: 8,1%, LPR: 8%, demokraci.pl: 5%
Voiévodie des Basses Carpates (taux d’urbanisation: 47%) -> PiS: 35,98%, PO: 15,83%, LPR: 13,35%, PSL: 9.89%, Samoobrona: 9,85%, SLD: 8.24%

Les partis PiS et PO avaient annoncé depuis longtemps qu’ils formeraient une coalition et que le premier ministre du gouverment PiS-PO serait le président du parti qui remporterait les élections. Le futur premier minitre est donc Jarosław Kaczyński, comme cela a été confirmé par les deux partis aujourd’hui. La cohabitation ne sera néanmoins pas facile, les deux partis ayant de nombreuses divergences notamment en matière de politique économique.

Voici le résultat des élections sénatoriales: PiS: 48 sièges, PO: 35 sièges, LPR: 5 sièges, Samoobrona: 4 sièges, PSL: 3 sièges + quelques candidats isolés. Le Sénat compte 100 sièges.

Le premier tour de l’élection présidentielle aura lieu dans deux semaines et sera avant tout un duel entre Donald Tusk de PO et Lech Kaczyński de PiS. Donald Tusk est en tête des sondages depuis plusieurs semaines, son avance sur Lech Kaczyński est assez importante. Elle devrait se maintenir. Donald Tusk est très populaire et les Polonais ne veulent pas être dirigés par des frères jumeaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sisyphe
Co-modérateur


Nombre de messages : 1281
Localisation : Morteau la prémontagnarde, Lyon la très urbaine, Montbéliard l'industrielle, et la Grèce lointaine
Date d'inscription : 31/05/2005

MessageSujet: Re: Élections en Pologne   Mar 27 Sep à 23:53

Merci pour ces renseignements, je n'ai même pas eu à te le proposer.

Point de vue totalement perso : *Soupir*. Heureusement qu'il me reste Didine et Chopin pour aimer la Pologne ! Parce qu'un pays qui envoie 80 % d'élus de partis de droite à son Parlement, donc le plus sympathique est encore un vieux parti conservateur vaguement homophobe... Bon, je vais pas dire que ça m'a plombé le moral, ça ferait un très mauvais jeu de mots.

Quant à savoir s'il vaut mieux écouter Chopin en lisant Didine ou lire Chopin en écoutant Didine Smile


Citation :
Les élections au Sejm sont à scrutin proportionnel plurinominal à vote préférentiel. Chaque parti présente une liste de candidats. Les électeurs choisissent un candidat du parti de leur choix. Les sièges sont ensuite attribués aux différents partis proportionnellement au nombre de voix qu'ils ont obtenues. Les candidats élus sont pris dans les listes en fonction de leurs scores personnels. Un parti doit obtenir au minimum 5% des suffrages pour être représenté au Sejm.

Les élections sénatoriales sont à scrutin majoritaire plurinominal. Par exemple, pour la circonscription de Varsovie, où il y avait 4 sièges à pourvoir, chaque électeur avait le droit de voter pour 1, 2, 3 ou 4 candidats. Il était donc possible de distribuer seulement une partie de ses voix. Les candidats qui obtiennent le plus grand nombre de voix sont élus.

Compliqué en effet ! Le premier scrutin ressemble au fond au monde d'élection des conseillers municipaux dans les villages en France. C'est le deuxième qui m'étonne le plus : cela signifie-t-il que chaque varsovien a le pouvoir d'envoyer 4 sénateurs (sans qu'il y a de circonscription ou de collège d'élection, alors qu'un habitant d'Olsztyn (par ex., je cherchais un exemple de coin perdu, mais je n'ai rien contre Olsztyn, hein !) n'en envoie qu'un ? Parce que ça contrevient un peu au principe anglais du "one man one vote".

Je vais ouvrir un fil un de ces jours sur la question des scrutins dans le monde.

Citation :
La carte ci-dessus est très simple à interpréter. Les voiévodies qui ont voté en majorité pour PO sont celles qui concentrent plusieurs très grandes villes et dont le taux d’urbanisation figure parmi les plus élevés de Pologne. J’ai vérifié les chiffres en détail pour chaque voiévodie, la corrélation est très claire: plus le taux d’urbanisation est faible, plus le score de PiS est important et celui de PO faible. Il y a une exception: la voiévodie de Varsovie. Le maire de Varsovie, candidat à la présidentielle, est donc de PiS et a fait un travail absolument excellent, ce qui a bien évidemment encouragé les gens à voter pour son parti.

Je constate sur cette carte que les votes libéraux sont concentré à l'ouest du pays. Mais l'échelle est trop petite et les subdivisions trop vastes pour que ce soit vraiment significatif. Est-ce que c'est un facteur qui joue (je pense notamment à la partie acquise lors de la "translation"), ou est-ce une simple illusion d'optique ?

*

Intéressant aussi l'existance d'une "paysannerie de gauche" en Galice (on a le même phénomène en France avec les Radicaux dans le sud-ouest).

J'ai le souvenir que le régime de propriété agricole en Pologne durant l'époque communiste était assez différent de celui des autres pays satellites, laissant notamment une part plus importante à la propriété privée. Par ailleurs, j'ai souvenir que du temps du POUP, il existait une sorte de parti-satellite-association-truc qui s'appelait la "ligue agrarienne" (ainsi traduisait-on dans les manuels d'histoire) dont je n'ai jamais très bien compris la nature. Ce n'est pas totalement le sujet (mais quand même un peu), mais pourrais-tu nous en dire plus à ce sujet ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
didine



Nombre de messages : 343
Age : 35
Date d'inscription : 13/07/2005

MessageSujet: Re: Élections en Pologne   Mer 28 Sep à 10:07

Citation :
Merci pour ces renseignements, je n'ai même pas eu à te le proposer.

Parce que le Grand Maître l'a fait avant toi. Wink

Citation :
C'est le deuxième qui m'étonne le plus : cela signifie-t-il que chaque varsovien a le pouvoir d'envoyer 4 sénateurs (sans qu'il y a de circonscription ou de collège d'élection, alors qu'un habitant d'Olsztyn (par ex., je cherchais un exemple de coin perdu, mais je n'ai rien contre Olsztyn, hein !) n'en envoie qu'un ? Parce que ça contrevient un peu au principe anglais du "one man one vote".

Il y avait 40 circonscriptions pour les sénatoriales et de 2 à 4 sièges pour chacune d'entre elles. Il y en avait par exemple 2 pour les circonscriptions d'Olsztyn et de Szczecin, 3 pour celles de Gdańsk et de Wrocław et 4 pour celles de Varsovie et de Cracovie. J'ai trouvé une carte sur le site de la Commission Électorale qui montre le nombre de sièges par circonscription.

Ce qui me semble toujours bizarre même trois jours après les élections, c'est le fait qu'on puisse distribuer seulement une partie de ses voix. Ce qui m'a d'ailleurs bien arrangée, car comme je me suis retrouvée à voter pour la circonscription de Varsovie, on m'a donné une liste de 21 inconnus. J'étais bien heureuse de pouvoir n'en choisir que deux, tout simplement les deux du parti pour lequel je votais. Pour les législatives, une liste des candidats avec leur profession, âge et principales idées couvrait tout un (long) mur de l'ambassade. On votait donc un peu moins à l'aveuglette.

Citation :
Je constate sur cette carte que les votes libéraux sont concentré à l'ouest du pays. Mais l'échelle est trop petite et les subdivisions trop vastes pour que ce soit vraiment significatif. Est-ce que c'est un facteur qui joue (je pense notamment à la partie acquise lors de la "translation"), ou est-ce une simple illusion d'optique ?

Je n'ai malheureusement pas trouvé de carte plus précise. Et les seules que j'ai trouvées sur le site de la Commission Électorale portent sur le taux de participation (étonnamment élevé à Varsovie, forcément) ou le nombre de sièges par circonscription.

Le fait que les votes libéraux se concentrent à l'ouest du pays n'est pas une illusion d'optique. Il y a une division ouest-est en Pologne: l'ouest est urbain et moderne, l'est rural et plus traditionnaliste. Et comme c'est surtout dans les grandes villes et leurs alentours qu'on a voté pour PO, tout s'explique. En Poméranie encore plus, c'est le fief de Donald Tusk.

Bien évidemment, je généralise, on le voit notamment en examinant les résultats de Varsovie. Et si on pense à ma grand-mère au fin fond des Basses Carpates qui a voté pour PO car elle adore Donald Tusk mais qui l'adorerait moins si elle savait vraiment quel était le programme de son parti.

Citation :
Intéressant aussi l'existance d'une "paysannerie de gauche" en Galice (on a le même phénomène en France avec les Radicaux dans le sud-ouest).

C'est la Galicie chez nous. Embarassed

Citation :
J'ai le souvenir que le régime de propriété agricole en Pologne durant l'époque communiste était assez différent de celui des autres pays satellites, laissant notamment une part plus importante à la propriété privée. Par ailleurs, j'ai souvenir que du temps du POUP, il existait une sorte de parti-satellite-association-truc qui s'appelait la "ligue agrarienne" (ainsi traduisait-on dans les manuels d'histoire) dont je n'ai jamais très bien compris la nature. Ce n'est pas totalement le sujet (mais quand même un peu), mais pourrais-tu nous en dire plus à ce sujet ?
J'y reviendrai dans les prochains jours car il faut que je lise 2-3 trucs dessus avant et je n'aurai pas le temps avant vendredi. (Heureux hasard, j'ai justement imprimé des infos sur ca il y a 2-3 semaines.)

En ce qui concerne la suite des événements, eh bien Jarosław Kaczyński a officiellement cédé son siège de premier ministre à un autre membre de PiS, Kazimierz Martinkiewicz, pour ne pas compromettre la candidature de son frère aux présidentielles. Personne n'est dupe, c'est juste un premier ministre temporaire dont on se débarrassera vite fait si Donald Tusk est élu président. Ce que j'espère. Le président a peu de pouvoirs en Pologne donc ca n'a pas vraiment de grande grande importance, mais je préfère de loin Donald Tusk à Lech Kaczyński (qui remonte dans les sondages Mad ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sisyphe
Co-modérateur


Nombre de messages : 1281
Localisation : Morteau la prémontagnarde, Lyon la très urbaine, Montbéliard l'industrielle, et la Grèce lointaine
Date d'inscription : 31/05/2005

MessageSujet: Re: Élections en Pologne   Mer 28 Sep à 20:03

Citation :
C'est la Galicie chez nous.

:rambo: Le pire, c'est que j'y avais longuement songé en l'écrivant "faut pas que je confonde la Galice espagnole et la Galicie polonaise"... Et par effet "d'auto-correction par auto-dénigrement" ("comme je suis nul j'ai forcément écrit faux" - très courant chez les élèves, me disent mes copains profs, persistant chez les adultes) j'ai corrigé presque mécaniquement dans l'autre sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
didine



Nombre de messages : 343
Age : 35
Date d'inscription : 13/07/2005

MessageSujet: Re: Élections en Pologne   Lun 3 Oct à 20:35

Sisyphe a écrit:
J'ai le souvenir que le régime de propriété agricole en Pologne durant l'époque communiste était assez différent de celui des autres pays satellites, laissant notamment une part plus importante à la propriété privée. Par ailleurs, j'ai souvenir que du temps du POUP, il existait une sorte de parti-satellite-association-truc qui s'appelait la "ligue agrarienne" (ainsi traduisait-on dans les manuels d'histoire) dont je n'ai jamais très bien compris la nature. Ce n'est pas totalement le sujet (mais quand même un peu), mais pourrais-tu nous en dire plus à ce sujet ?
Tout a commencé durant l'été 1980 par des grèves à Varsovie. Les travailleurs protestaient contre la hausse du prix de la viande et réclamaient des augmentations. Cette grève était semblable à toutes les autres à première vue, mais elle a mieux pris et a fini par toucher tout le pays. C'est à ce moment qu'est né ce qui allait devenir le mouvement Solidarité. Le pays était complètement bloqué par une grève générale. Des millions de travailleurs réclamaient la création de syndicats indépendants (du CRZZ ou Conseil Central des Syndicats).

Un groupe de dissidents intellectuels formant ce qu'on appelait le KOR (Comité de Défense des Travailleurs) a aidé les travailleurs à formuler leurs demandes. Ensemble, ils ont rédigé un programme de réformes en 21 points qui servirait de base de négociations avec le gouvernement pour mettre fin à la grève. Edward Gierek, le secrétaire du parti de l'époque, était en vacances en Crimée et sous-estimait grandement l'ampleur de la situation. Il a envoyé quelques émissaires peu qualifiés négocier avec les travailleurs, l'accord trouvé était le suivant: les travailleurs auraient le droit de créer des syndicats libres et indépendants, en échange de quoi ils devraient continuer à reconnaître le rôle (c'est-à-dire la suprématie) du parti communiste et ne pas s'opposer au système d'alliances existant. Cela représentait une réelle avancée à l'époque, mais les autres pays, aussi bien de l'Ouest que de l'Est, étaient assez réservés car ils craignaient une intervention soviétique.

Peu à peu, des syndicats ont vu le jour un peu partout en Pologne, surtout dans les usines. L'application des réfomes demandées dans le secteur agricole traînait. Tout a commencé à changer pour les agriculteurs quand Stanisław Kania est devenu premier secrétaire du parti. Il était lui-même d'origine paysanne et appartenait à la branche du parti qui soutenait Solidarité et ce que ce syndicat représentait. C'est grâce à lui que les agriculteurs se sont vus accorder davantage de droits, notamment le droit à la propriété privée. C'était même plus qu'un droit, puisqu'on encourageait la propriété privée. Ce sont les syndicats d'agriculteurs polonais créés à l'époque qui étaient regroupés sous le terme de "ligue agrarienne".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
didine



Nombre de messages : 343
Age : 35
Date d'inscription : 13/07/2005

MessageSujet: Re: Élections en Pologne   Dim 9 Oct à 18:55

Étape suivante aujourd'hui, avec le premier tour de la présidentielle. Comme je m'y attendais, j'ai eu entre les mains un bulletin de vote avec 14 noms pour 12 candidats! Daniel Podrzycki, candidat d'un petit parti, est mort dans un accident de la route le 23 septembre. Puis Maciej Giertych de la Ligue des Familles Polonaises (LPR) (et accessoirement père du président du parti) a retiré sa candidature le 4 octobre. Il l'a fait officiellement "après avoir tiré les conséquences logiques des sondages et avoir été maltraité par les médias". Le report des voix de la LPR s'est probablement fait au profit du PiS, même si le clan Giertych n'a pas donné d'insctrutions.

Les premiers résultats devraient être connus tard ce soir ou demain matin. Il n'y a toutefois pas beaucoup de suspense: Donald Tusk de PO devrait avoir remporté de 40 à 43% des voix, Lech Kaczyński de PiS de 31 à 35%. C'est donc eux que l'on retrouvera au deuxième tour dans deux semaines. L'addition des voix des libéraux + conservateurs est presque effrayante!

J'en profite pour vous faire part des slogans de ces deux candidats, certains valent le détour ou font limite peur.

Donald Tusk:
- Le président Tusk: un homme de principes
- Soyons fiers de la Pologne

Lech Kaczyński:
- Un président fort, une Pologne intègre
- Courage et crédibilité
- Famille, intégrité, avenir
- Le Président de la IVe République [on est à la IIIe]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sisyphe
Co-modérateur


Nombre de messages : 1281
Localisation : Morteau la prémontagnarde, Lyon la très urbaine, Montbéliard l'industrielle, et la Grèce lointaine
Date d'inscription : 31/05/2005

MessageSujet: Re: Élections en Pologne   Dim 9 Oct à 21:15

Nous attendons avec impatience les résultats et leur analyse géographique.

Citation :
Les premiers résultats devraient être connus tard ce soir ou demain matin. Il n'y a toutefois pas beaucoup de suspense: Donald Tusk de PO devrait avoir remporté de 40 à 43% des voix, Lech Kaczyński de PiS de 31 à 35%.

La Pologne étant sur le même fuseau horaire que la France, et par ailleurs moins peuplée, comment se fait-il qu'il n'y ait pas déjà des résultats à 20 heures ? Les bureaux de vote fermeraient-ils en moyenne plus tard que chez nous ? Et pourquoi ?


Citation :
C'est donc eux que l'on retrouvera au deuxième tour dans deux semaines. L'addition des voix des libéraux + conservateurs est presque effrayante!

Sad

Citation :
- Le Président de la IVe République [on est à la IIIe]

La troisième est donc l'actuelle
La première est celle de Pilduski...
Où est la deuxième ? Le gouvernement en exil de l'après-guerre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
didine



Nombre de messages : 343
Age : 35
Date d'inscription : 13/07/2005

MessageSujet: Re: Élections en Pologne   Dim 9 Oct à 21:46

Sisyphe a écrit:
La Pologne étant sur le même fuseau horaire que la France, et par ailleurs moins peuplée, comment se fait-il qu'il n'y ait pas déjà des résultats à 20 heures ? Les bureaux de vote fermeraient-ils en moyenne plus tard que chez nous ? Et pourquoi ?
Je parlais des résultats définitifs. Wink Les bureaux de vote sont ouverts de 6h à 20h. L'email que j'ai recu à 20h02 d'un journal polonais annonce 38,6% pour Donald Tusk et 32,2% pour Lech Kaczyński. Je devrais avoir des cartes dès demain!

Sisyphe a écrit:
La troisième est donc l'actuelle
La première est celle de Pilduski...
Où est la deuxième ? Le gouvernement en exil de l'après-guerre ?
La Ie République ou République Nobiliaire ou République des Deux Nations était l'union formée par le Royaume de Pologne et le Grand-Duché de Lituanie de 1569 (Union de Lublin) à 1795 (troisième partition de la Pologne).

La IIe République est celle de Piłsudski (1918-1939).

Enfin, la IIIe République a vu le jour en 1989 suite à la chute du régime communiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
didine



Nombre de messages : 343
Age : 35
Date d'inscription : 13/07/2005

MessageSujet: Re: Élections en Pologne   Dim 9 Oct à 22:25

Il n'y a pas encore de carte des résultats disponible, j'en ai donc bricolé une sur la base des informations publiées sur le site du journal Rzeczpospolita.



En noir, les voiévodies qui ont voté en majorité pour Donald Tusk (PO, libéral).
En gris, celles qui ont voté en majorité pour Lech Kaczyński (PiS, conservateur).

Cette carte change pas mal de celle des législatives! J'y reviendrai demain quand davantage d'informations seront disponibles.

Les couleurs ne sont pas belles mais Paint refusait de mettre autre chose que du noir ou du gris. Mon choix de couleurs est totalement arbitraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sisyphe
Co-modérateur


Nombre de messages : 1281
Localisation : Morteau la prémontagnarde, Lyon la très urbaine, Montbéliard l'industrielle, et la Grèce lointaine
Date d'inscription : 31/05/2005

MessageSujet: Re: Élections en Pologne   Lun 10 Oct à 0:03

Citation :
La Ie République ou République Nobiliaire ou République des Deux Nations était l'union formée par le Royaume de Pologne et le Grand-Duché de Lituanie de 1569 (Union de Lublin) à 1795 (troisième partition de la Pologne).

La IIe République est celle de Piłsudski (1918-1939).

Enfin, la IIIe République a vu le jour en 1989 suite à la chute du régime communiste.

Ah d'accord... Donc c'est la république dont Henri III de Valois a été le roi :king: Euh... Neutral

Faut dire que la Pologne a été tellement de choses différentes dans l'Histoire (royaume, grand-duché, république, monarchie élective, république à homme fort pas élu...) qu'on s'y perd un peu. Cool

Merci de ne pas m'avoir fait remarquer que je m'étais gouré dans l'orthographe de Pilsdu... Pidlu... De l'homme fort des années 20) Wink

Citation :
En noir, les voiévodies qui ont voté en majorité pour Donald Tusk (PO, libéral).
En gris, celles qui ont voté en majorité pour Lech Kaczyński (PiS, conservateur).

Cette carte change pas mal de celle des législatives! J'y reviendrai demain quand davantage d'informations seront disponibles.

Même partition est/ouest, mais cette fois la frontière recule vers l'est... Y aurait-il une "Pologne centrale", hésitante...

Citation :
Les couleurs ne sont pas belles mais Paint refusait de mettre autre chose que du noir ou du gris. Mon choix de couleurs est totalement arbitraire.

Parce que ton fond de carte est téléchargé directement depuis internet, donc depuis un site qui a déjà "ses" couleurs. L'astuce :
- sélection (petit carré)
- tu découpe la carte
- ctrl-inser
- tu ouvres une nouveau fichier
- maj-inser
Et là ça marche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sonka



Nombre de messages : 162
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/07/2005

MessageSujet: Re: Élections en Pologne   Lun 10 Oct à 12:43

Grâce à LFDLT, on va devenir des vrai pros de Paint !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.almaztrad.com/
didine



Nombre de messages : 343
Age : 35
Date d'inscription : 13/07/2005

MessageSujet: Re: Élections en Pologne   Ven 28 Oct à 22:01

Voici le résultat du deuxième tour de l'élection présidentielle:
Lech Kaczyński (PiS, conservateur): 54,04%
Donald Tusk (PO, libéral): 45,96%.


En bleu sur la carte: Lech Kaczyński
En orange: Donald Tusk

L'élection présidentielle a coupé la Pologne en deux. D'une part, il y a les électeurs de Donald Tusk que la presse appelle "la Pologne qui réussit". Il s'agit des habitants des zones urbaines, des jeunes et des personnes les mieux formées. Ceux qui réussissent leur vie dans la Pologne actuelle. D'autre part, il y a les électeurs de Lech Kaczyński, la "Pologne qui va mal" qui espère le passage de la IIIe à la IVe République. Il s'agit là des personnes âgées, des personnes peu formées et des habitants des zones rurales.

Si Lech Kaczyński a remporté cette élection, c'est à cause du report des voix. Lech Kaczyński a récupéré les 4/5 des voix des électeurs qui avaient voté pour Andrzej Lepper du parti Autodéfense au premier tour (15,1%, il était arrivé troisième). Donald Tusk a quant à lui "seulement" récupéré les 3/4 des voix de Marek Borowski du nouveau parti Social-Démocratie Polonaise (10,3% au premier tour, il était arrivé quatrième). Cela ne lui a pas suffit, bien qu'il bénéficiait du soutien du président sortant, Aleksander Kwaśniewski.

Avant d'aller plus loin, je dois vous remettre la carte des voiévodies, qui a disparu du forum.



Il y a une claire division géographique, comme vous pouvez le voir sur la carte. L'Est, c'est-à-dire l'ancienne Galicie et l'ancien Royaume du Congrès, a voté pour Lech Kaczyński. L'Ouest a quant à lui voté pour Donald Tusk. Chacun des deux candidats a remporté huit des seize voiévodies, mais Lech Kaczyński a remporté les siennes avec un meilleur score.


Lech Kaczyński a obtenu son plus grand succès chez moi ( Evil or Very Mad ), dans la voiévodie des Basses Carpates (PK) (74% des voix). C'est toujours là que la droite et la Ligue des Familles Polonaises enregistrent leurs meilleurs scores. Il a également eu 60% des voix dans la voiévodie de Petite Pologne (MP). Ces deux voiévodies formaient l'ancienne Galicie.

Lech Kaczyński a aussi remporté:
- 69% des voix dans la voiévodie de Lublin (LU), qui vote traditionellement pour le Parti des Paysans Polonais et pour Auto-Défense, dont le report des voix s'est fait en faveur de PiS
- 64% dans la voiévodie de Podlachie (PD), traditionnellement à droite
- 65% dans la voiévodie de Sainte-Croix (SW) et 61% dans la voiévodie de Łódź (LD), deux régions assez pauvres
- 52% dans la voiévodie de Mazovie (MA) (mais pas la ville de Varsovie) et 52% aussi dans la voiévodie de Cujavie-Poméranie (KP).







Donald Tusk a quant à lui remporté:
- 63% des voix dans la voiévodie d'Opole (OP), où vit un grand nombre d'Allemands et de Silésiens
- 59% dans la voiévodie de Poméranie (PM), son fief
- 54% dans la voiévodie de Silésie (SL), où le taux d'urbanisation est le plus élevé du pays
- 53% dans la voiévodie de Grande Pologne (WP).

Donald Tusk a également remporté les terres récupérées par la Pologne après la IIe Guerre Mondiale:
- 56% des voix dans la voiévodie de Basse-Silésie (DS)
- 54% dans la voiévodie de Lubusz (LB)
- 58% dans la voiévodie de Poméranie Occidentale (ZP)
- 55% dans la voiévodie de Varmie-Mazurie (WM).






La Pologne était aussi divisée il y a dix ans, lors de l'élection présidentielle qui opposait Aleksander Kwaśniewski et Lech Wałęsa. Ceux qui ont maintenant voté pour Donald Tusk avaient à l'époque voté pour Aleksander Kwaśniewski, ceux qui ont maintenant voté pour Lech Kaczyński avaient voté pour Lech Wałęsa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Élections en Pologne   Aujourd'hui à 0:11

Revenir en haut Aller en bas
 
Élections en Pologne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [POLOGNE] Héraldique Polonaise
» Age éligibilité aux élections: discrimination?
» LA POLOGNE DE 960 à 1947
» Paroles étonnantes du journal de soeur Faustine - Pologne et Russie
» Ostrolenka (Pologne), journée du 16 février...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La face de la terre :: Outils, ressources, réflexion :: Actualité et géographie-
Sauter vers: